A l'origine, les paysans basques transportaient leur matériel, leurs récoltes, leurs marchandises... sur des charettes. Un des problèmes fréquents qu'ils rencontraient était l'enlisement de leur moyen de transport. Sur un terrain adéquat, c'est-à-dire à peu près plat, les paysans pouvaient faire appel à des animaux, tels des boeufs ou des chevaux.

 

     En revanche, sur les terrains rocailleux, en montagne, il est très difficile de compter sur leurs bêtes; ils étaient donc obligés d'utiliser un levier, ou de soulever la charette eux-mêmes pour la faire pivoter.

     C'est sur ce principe qu'est basé le lever de charette. Chaque participant doit soulever une charette de 350 kilogrammes à bout de bras, et la faire pivoter sur le timon, seule partie en contact avec le sol. Le candidat choisit ensuite le sens de rotation qui lui convient le mieux. Cette épreuve n'étant pas limitée dans le temps, le participant ira à l'allure qu'il souhaite et ne s'arrêtera que lorsque le poids de la charrette deviendra insupportable. S'il le désire, il pourra marquer des temps de pause puis reprendre quelques instants plus tard (mais la charrette ne devra pas toucher le sol). Dès qu'une partie autre que le timon touche le sol, l'épreuve est terminée, et on mesure la distance parcourue par le candidat.